MP 2018

  • Date
  • Le 14/02/2017

  • Lieu
  • Palais de la Bourse
    9 La Canebière 13001 MARSEILLE

Le monde économique veut retrouver l'effet « lumière » de MP2013 Capitale européenne de la Culture en organisant une nouvelle année culturelle en 2018. La dynamique a été amorcée ce 14 février au Palais de la Bourse à Marseille devant les acteurs culturels et décideurs politiques.

Bilan

Le monde économique veut retrouver l'effet « lumière » de MP2013 Capitale européenne de la Culture en organisant une nouvelle année culturelle en 2018. La dynamique a été amorcée ce 14 février au Palais de la Bourse à Marseille devant les acteurs culturels et décideurs politiques.

Dans les coulisses de la fabrique de MP2018. Quatre ans après l’expérience de MP2013, dont la statistique retient les quelque 11 millions de visites sur l’ensemble du territoire et des milliers de pages en retombées presse, une première réponse en écho à la suite à donner à cet événement, a été apportée dans la salle d’honneur du Palais de la Bourse ce 14 février à Marseille. Une date de lancement officiel choisie expressément pour coller au thème qui rythmera l'organisation d'une nouvelle année culturelle durant 2018 : « Quel amour ! ». Un étendard qui va « claquer sur l’ensemble du territoire », « non pas naïf et désuet », a qualifié Francesca Poloniato, directrice de la scène nationale du Merlan à Marseille, mais comme un « combat à mener contre un monde obscur, difficile, effréné ».

Lien évident entre culture et économique

« Nous avons toujours considéré qu’un événement culturel d’envergure a un impact considérable pour l’attractivité du territoire dans le sens où il a ce pouvoir de le positionner  en tant que destination attractive. Et la culture s’affirme alors comme un levier de développement pour l’économie de l’ensemble du territoire et un moteur pour une filière que nous avons identifiée comme d’excellence ici, les arts de vivre », a ouvert le « moment » Jean-Luc Blanc, vice-président de la CCI Marseille Provence. Déjà en 2013, la chambre consulaire, alors présidé par Jacques Pfister, avait été une des principale instigatrice de cette idée un peu saugrenue à l’époque d’aller quêter le label de capitale culturelle, qui avait tant profité à Nantes et Lille.


« Le lien entre tourisme, culture, nature et économie est évident, a exprimé pour sa part Raymond Vidil, qui estime que son territoire a gagné en maturité et cohérence et est sorti de 2013 avec une image rajeunie.

L'armateur marseillais, à la tête de Marfret et vice-président de Mécènes du Sud, est le chef d’orchestre de l’association MP 2018 créée il y a quelques mois désormais pour organiser et coordonner le nouveau temps festif. Parmi les membres fondateurs : Mécènes du Sud (collectif né en 2003 pour promouvoir la création artistique contemporaine), la Chambre de Commerce et d'Industrie Marseille Provence, le Club Top 20 (association regroupant les grandes entreprises du territoire et fervente dans sa volonté de hisser Aix-Marseille Provence parmi les vingt premières métropoles européennes), et Aix-Marseille Université. 


Les acteurs touristiques, dont le collège est en cours de constitution, ainsi que les collectivités pourront adhérer à MP2018 et siéger au conseil d'administration avec participation ou pas au vote.


Retour

Photos et vidéos

Il n'y a aucun média pour cet événement.

Aucun contact

Identifiez-vous pour pouvoir commenter